SHOOTING

Amirshotit

Le shooting c’est ce que l’on programme ou que l’on fait d’un coup de tête? Shooter en tant qu’une professionnelle ne m’étais pas encore passé à l’esprit. Mais ici, je vais vous raconter le jour de mon premier shooting.
Sans vous mentir ça été une galère. J’ai d’abord contacté plus de trois agences pour le shooting. Mais les prix n’étaient pas aisés.
Enfin, j’ai contacté l’agence :  »Amirshotit ». Nous nous sommes mis d’accord sur les différents détails.

Mais où shooter ?

Très bonne question! Il n’était en effet pas seulement question de trouver une agence ou un photographe. Il était aussi question de trouver le lieu, le bon endroit. Ce qui ne fut pas aussi chose simple. Avant de contacter  »Amirshotit », j’avais fait une expérience en me rendant, avec un photographe, dans un endroit que j’avais repéré. Mais on m’a tout de suite fait comprendre que les choses ne se passaient pas ainsi. Il fallait déposer une demande, y préciser la date choisie et attendre l’approbation du Directeur. Chose que j’ai tout de suite faite.
Une semaine plus tard je reçois un appel m’annonçant que ma demande avait été approuvée.
Là, j’appelle le photographe Amir d »’Amirshotit », avec qui j’avais déjà fait connaissance, pour l’informer, du lieu et de la date.
Avec Amir, on avait convenu 16h. Mais à 16h, tenez-vous bien, je n’étais même pas prête : j’hésitais sur la tenue à porter. C’est à 16h moins que j’opère un choix de tenue, non encore repassée. Là, j’appelle le photographe pour changer l’heure et je dis 17h, le temps pour moi de me préparer.
Comme convenu, le photographe arrive à 17h et moi je ne suis toujours pas prête. Je lui demande de m’attendre au lieu convenu. On dit que l’heure africaine tue l’Afrique. Malheureusement comme une bonne africaine c’est à 18h que je me suis pointée au rendez-vous.

Le make-up

Amirshotit

Amir s’était inquiété en ces termes à propos de la maquilleuse :  »Tel que je la connais, le muke-up va prendre au moins deux heures. En effet, Latifa, du label  »Laty’s MakeUp » prenait tout son temps pour parfaire son œuvre. Et tenez-vous bien, nous y avons vraiment passé près de 2 heures.

Shoot

Amirshotit

Venu l’heure du shoot, l’instant que j’ai le plus aimé, adoré car je pouvais me défouler, prendre les positions que je voulais. Et là place aux  »bêtises ». Ce qui m’a le plus touché chez ce photographe c’est que nous étions en harmonie. Il me guidait aussi avec les pauses et postures à prendre, car nous avons eu un principe de départ.
Mais le métier de photographe, ce n’est pas facile. Pas du tout facile. J’avais l’impression qu’Amir prenait plus de positions que moi : il se couchait au sol, se trimbalait afin de d’avoir les meilleures prises.

Amirshotit

Amir, merci du fond du coeur car c’était un moment inoubliable. Ensemble nous prendrons place dans le milieu de la mode. S@F .

Publié par Salimata KARAMA

Je suis cette jeune fille qui veut faire de son handicap un T@lent. Vous me découvrirez à travers mon blog

Un avis sur “SHOOTING

  1. Hello Sali!
    Ce que tu appelles handicap, pour moi, c’est un atout et du charisme. Il n’est pas donner à n’importe qui de shooter. Tu n’a aucun handicap, tu as plutôt du style que tu es entrain de mettre à profit professionnellement. Tu as tous mes encouragements. Bon succès à toi!!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :